On dit d’elle qu’elle est un vilain défaut… pas pour ces deux enfants ! Elle est une véritable clé leur permettant de pénétrer dans des mondes merveilleux. Encore faut-il croire à la magie et à l’extraordinaire, qui se cache dans une malle au grenier ou au beau milieu d’une forêt.

La découverte du Nautilus

Il était une fois une petite fille très curieuse qui habitait à côté d’une forêt mystérieuse. Il était impossible pour les promeneurs de s’aventurer dans le cœur du massif. Ce dernier était protégé et de longs murs en interdisaient l’accès. Une fois, en se cachant au détour d’un chemin, elle avait aperçu des hommes pénétrer dans la zone interdite. Ils portaient de grands costumes gris. Les gens du coin les appelaient les dinosaures, mais elle ne savait pas pourquoi…

Pour la dissuader, sa mère lui avait raconté que des monstres avaient élu domicile dans la zone, qu’ils étaient capturés ici en attendant de les renvoyer dans leur monde. Et qu’il était extrêmement dangereux pour une petite fille comme elle, d’y accéder. Mais cette petite fille là ne craignait rien, pas même les foudres de sa mère, ni les griffes acérées de monstres oubliés.

La nuit suivante, elle décida de s’aventurer dans la forêt. En pleine nuit et seule qui plus est, elle avait finalement un peu la frousse… Ne voulant pas donner raison à sa mère, elle continua tout de même son chemin jusqu’aux murs. Ils étaient si haut, qu’ils semblaient chatouiller les étoiles. En face, une porte. Évidemment verrouillée. Elle se souvint alors de sa mamie Lucette. Elle était tellement tête en l’air, qu’elle n’emmenait jamais la clé de sa maison avec elle. Elle la cachait sous un pot de fleur. Elle jeta un œil autour d’elle. Il n’y avait pas la moindre plante. Seul un petit tas de bois était rangé sur le côté. Regardant de plus près, une petite lumière verte clignotait entre deux rondins. Elle déplaça la petite bûche. Elle découvrit alors une sorte de bouton lumineux vert. Elle appuya dessus et la porte s’ouvrit. Elle entra alors dans l’antre interdite.

Qu’elle ne fut sa surprise en découvrant que cette forêt avait été autrefois engloutie sous l’eau. La petite fille poursuivit sa balade et découvrit des immenses bateaux qui flottaient dans l’air, des baleines, des requins qui nageaient au milieu des arbres... Plus la petite fille avançait, plus la forêt s’animait. Point de monstres, ou de dangers, mais un monde merveilleux. Une cité autrefois engloutie des eaux qui reprenait vie sous ses yeux. Elle ramassa même une étoile de mer et la plaça délicatement dans sa poche. Au bout de quelques pas, elle rencontra l’un des hommes vêtus de gris. Elle se figea de peur, pensant qu’il serait furieux contre elle. Pourtant, il ne prononça aucun mot et plaça son index sur sa bouche. Soudain tout devint noir.

En ouvrant les yeux, elle était dans son lit. Un rêve, pensa-t-elle, il semblait si réel… Elle avait dû s’endormir vite la nuit dernière, elle n’avait pas pris le temps d’enlever sa veste. Mais, stupeur… quelque chose dans sa poche.. une étoile de mer endormie...

Le double voyage

Il était une fois un petit garçon très curieux qui avait décidé d’aller explorer le grenier de la maison de vacances de ses grands parents dans le Mellois. Un jour, il fût attiré par une grande malle dans laquelle il découvrit un casque de chevalier qu’il posa spontanément sur sa tête.


Une fois enfilé, une lumière d’une forte intensité illumina le grenier. Cette lumière le guidait. Il apercevait au loin comme une main tendue qui l'incitait à la suivre. Cette main, tenait une pierre il la voyait mas ne parvenait pas à la saisir juste à la suivre. Cette pierre lui évoquait un site qu’il avait visité hier avec ses grands parents : les Mines d’Argent des Rois Francs.


Suivant la pierre, il sortit du vieux grenier et parcourut inconsciemment des kilomètres pour se retrouver dans une vieille officine de pharmacie. Là, était entreposée une multitude de bocaux tel un laboratoire de savant fou. Il était partagé entre peur et curiosité.


Son voyage se poursuivit ensuite dans les rayons d’une bibliothèque immense tels qu’il aurait pu en voir lors de sa visite de l’Abbaye Royale de Celles-sur-Belle. Son esprit était ailleurs.

Soudain le froid des pierres le ramena à la réalité, il se sentit peu à peu dans un univers connu. Il se réveilla sur le vieux parquet du grenier où il s’était assoupi.

Vous en voulez plus ?

Dans la forêt de Chizé, il sera impossible de pénétrer dans la réserve biologique. Ne cherchez pas dans les tas de bois, la clé ne s'y trouve pas (on a vérifié !). En revanche, de nombreuses balades à vélo ou à pied vous permettront d'arpenter la forêt : rendez-vous sur randoendeuxsevres.fr

Venez visiter les Mines d'Argent des Rois Francs à Melle ! Qui sait si vous aussi, vous ne ferez pas de rêves magiques...

Pour lire ou relire nos autres histoires merveilleuses en Mellois

La pâtisserie maudite - Gare au singe gourmand

La porte du soleil - La magie des livres

La panthère de la grotte - La clé du cœur

Une histoire de nains

Les histoires merveilleuses du Mellois pour vos soirées d'automne